Le blog de Yannick LE MOING

Le blog de Yannick LE MOING


Vannes - Gwened - "la blanche"

Publié par YLM sur 9 Janvier 2009, 11:35am

Catégories : #Histoire

Vannes est une commune française située dans l’ouest de la France sur la côte sud de la région Bretagne.

La ville, située en Basse-Bretagne, est la préfecture du département du Morbihan.

Centre économique et destination touristique, peuplée de 52 683 habitants au 1er janvier 2009 à la tête d’une aire urbaine de 144 353 habitants au 1er janvier 2008, Vannes est la 4e agglomération de la région Bretagne et le 3ème pôle universitaire de Bretagne.

La ville est bâtie en amphithéâtre au fond du golfe du Morbihan ; la vieille ville est enfermée dans ses remparts, groupée autour de la cathédrale Saint-Pierre ; elle a été aménagée en zone piétonne et offre des commerces installés dans des demeures à pans de bois.

Après la guerre qui opposa les Vénètes aux légions de César, l’administration romaine fait de Darioritum, nom antique de la ville, la civitas des Vénètes à la fin du Ier siècle av. J.-C. sous le règne d'Auguste.

La ville accueille l’évêché et les ordres religieux catholiques en 465 lors du concile de Vannes. Ce concile consacre Patern, saint patron de la cité, saint fondateur de Bretagne et premier évêque attesté de Vannes.

Au cœur d'un comté qui forme un espace-frontière, la cité est conquise en 578 par le roi Waroch II qui organise le Bro Waroch, espace politique dont Vannes est la capitale.

La position centrale de Vannes en Bretagne-sud confère à Vannes et à ses chefs politiques et religieux un rôle prédominant. Les comtes et évêques de Vannes sont des personnages clés de l'équilibre entre la Bretagne et la France.

Ville du missus Nominoe, cité royale de Bretagne à la fin du Ier millénaire, Vannes devient après la guerre de Succession de Bretagne le siège de la puissance ducale.

Théâtre de l'Union de la Bretagne à la France en 1532, Vannes connaît un essor religieux exceptionnel au cours des XVIe et XVIIe siècles avant de sombrer dans la langueur jusqu'aux années 1870 et l'installation de régiments.

L'après Première Guerre mondiale marque le temps des mutations alors que l'après Seconde Guerre mondiale marque celui de la croissance économique et démographique.

Vannes, la cité des Vénètes, constitue un point de départ pour les excursions vers la célèbre « petite mer ». Quant à la vieille ville médiévale regroupée autour de sa cathédrale Saint-Pierre et entourée de remparts, elle est visitée pour son patrimoine architectural. Ce quartier compte de nombreuses rues piétonnes surplombées par de très vieilles maisons bretonnes aux poutres apparentes.

Le nom breton de la ville est Gwened (prononcé [dzɥinˈjɛt ] en breton vannetais ou [gɥinˈjɛt ]) et Vann en gallo.

Prétendu par les linguistes francophones comme venant directement du celte armoricain Uenet latinisé en Venetī « les Vénètes » : nom éthnique qui paraît contenir la racine WEN (sanskrit van-o-ti « il aime », van-a « charme », latin ven-us et Venus, allemand wonne « joie », etc.), et signifier « les amis, les compatriotes ».

Une autre hypothèse moins fantaisiste, avancée par les linguistes locuteurs de langues britonniques, semble trouver les racines Gwyn(n) "blanche" et le suffixe dénommant ed, "les blanchis", "les affranchis".

Le nom Gwened en breton est en partie dû au débarquement de populations galloises venues de la région de Gwynedd entre le IVe siècle et le VIe siècle.

La correspondance phonétique entre le peuple celtique Vénète et les bretons du Gwynedd laisse penser à une origine ethnique commune dont les deux branches auraient conservé des liens commerciaux et diplomatiques durant l'âge d'or du commerce de l'étain. Les linguistes spécialisés en langues britonniques estiment que le dialecte vannetais est plus proche du gallois que ne le sont les autres dialectes.

Mentionné dans le Catholicon (guenet).

Vannes se situe sur les rives nord du golfe du Morbihan, sur l'estuaire de la Marle au sud-centre de la péninsule armoricaine.

La ville, située sur le littoral sud breton entre le golfe du Morbihan au sud et les landes de Lanvaux au nord, est à la fois en bord de mer et à l'intérieur des terres en étant distante de 15 km de l'océan Atlantique en direction du sud-ouest.

Desservie par l'A82, l'agglomération vannetaise est localisée sur un axe qui comprend quelques-unes des plus grandes agglomérations de Bretagne : Brest, Quimper, Lorient, Vannes, Saint-Nazaire et Nantes.

Vannes est située à 400,7 km à l'ouest de Paris, soit trois heures par le TGV et une heure par avion. Les deux aéroports proposant des vols réguliers vers d'autres villes françaises sont l'aéroport international de Nantes et l'aéroport de Lorient. Par la route, Vannes se situe à 110 km de Rennes, de Nantes, à 120 km de Quimper et à 460 km de Paris (soit cinq heures par l'autoroute).

Vannes s'est développée autour du centre historique qui se trouve à la jonction de trois collines : la colline du Mené où est situé l'intra-muros de la ville, la colline de Boismoreau où est situé le quartier Saint-Patern et la colline de la Garenne qui accueille l'hôtel de la préfecture, les jardins de la préfecture, le parc de la Garenne ainsi que le siège du conseil général du Morbihan.

La porte Saint Vincent, principale porte d'entrée de la vieille ville, baigne au pied du port de plaisance dont l'accès se fait par un chenal (direction sud-nord) de 1 500 mètres qui mène les bateaux du pont de Kérino au bassin à flot.

Source: Wikipédia

Vannes - Gwened - "la blanche"
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents