Du n'importe quoi en Bretagne !

par Le Figaro.fr  -  3 Novembre 2013, 08:12  -  #Société et Environnement

Les bornes et portiques écotaxe sont devenus la cible de la colère des manifestants bretons. Ce dimanche après-midi, un groupe d'une quarantaine de personnes, dont certains étaient coiffés de bonnets rouges, s'est rassemblé autour du portique écotaxe de Lanrodec, entre Saint-Brieuc et Guingamp. Le groupe a mis le feu à des pneus aux pieds de la structure. A 15h20, le portique a cédé et s'est écroulé sur la route, sous les applaudissements.

Samedi, peu avant la grande manifestation de Quimper, un autre portique a été détruit de manière similaire à Saint-Allouestre, dans le Morbihan.

Selon Ouest-France, la structure a été démontée dans la nuit de samedi à dimanche. En prévision d'autres tentatives de destructions, des compagnies de CRS se sont massées près des portiques d'Elven, près de Vannes, et de Brech', près d'Auray.

De 500.000 à 1 million d'euros pièce

Depuis quelques mois, ces structures métalliques fleurissent sur les routes de France. Construits par la société italienne Ecomouv', les portiques écotaxe coûtent entre 500.000 et 1 million d'euros pièce. Équipés de caméras de surveillance et de systèmes de détection, ces structures détectent les camions de plus de 3,5 tonnes qui doivent s'acquitter de l'écotaxe, et vérifient si ces véhicules sont bien équipés d'un boîtier GPS. Ce dernier se déclenche lors du passage du camion devant une borne écotaxe, et calcule le montant dû à l'État.

Les portiques écotaxe sont la cible de la colère des «bonnets rouges» depuis plusieurs mois. La première action marquante date du 2 août, quand un groupe de manifestants avait détruit un portique près de Morlaix. Rebelote le 8 octobre, avec un nouveau sabotage à Melgven, entre Quimper et Lorient. Jeudi, la préfecture du Finistère avait procédé au démontage du portique de Pont-de-Buis. Ce dernier avait été la cible d'une violente manifestation le 26 octobre.

Même de simples radars routiers sont vraisemblablement touchés par la colère bretonne. Cette semaine, pas moins de 6 radars ont été incendiés dans le Morbihan, dont quatre rien que pendant la nuit du 31 octobre au 1er novembre. Mais le phénomène ne semble pas circonscrit à la Bretagne. Selon la Voix du Nord , une borne écotaxe a été incendiée ce dimanche près d'Avesnes-sur-Helpe, dans le Nord.

Du n'importe quoi en Bretagne !