Des milliers d’euros de don suite au typhon qui a frappé les Philippines

par Les Amis de la Terre  -  11 Décembre 2013, 18:39  -  #Société et Environnement

En Novembre 2013, les Philippines ont été frappées par un important typhon, faisant de nombreuses victimes. Les Amis de la Terre International ont organisé une collecte en partenariat avec les Amis de la Terre Philippines.

Grâce au soutien et à l’intérêt de nos militants, nous avons pu envoyer plusieurs milliers d’euros aux Amis de la Terre Philippines.

Les dons aux Amis de la Terre Philippines sont utilisés pour porter assistance aux communautés Tagbanua, sur l’île de Palawan, dans la région de Luzon, et aux peuples indigènes à Mindanao, qui ont organisé la Balsa Mindanao, une mobilisation citoyenne pour la justice climatique et la réponse aux catastrophes naturelles. La Balsa Mindanao se chargera de transporter et distribuer l’aide d’urgence aux survivants à Tacloban, Leyte et dans d’autres parties des îles Visayan, les plus durement frappées par le typhon.

Le mot Balsa signifie radeau de bambou et symbolise la capacité de résilience et la détermination de la communauté à survivre. Nous vous remercions pour votre adhésion aux Amis de la Terre, et pour votre aide à construire ce radeau solidaire avec les communautés Philippines, qui font face à une tragédie, mais se battent toujours pour la justice climatique et environnementales et les droits de l’homme.

Le défenseur des droits de l’homme Guatémaltèque Rubén Herrera a été libéré !

Rubén Herrera a été libéré suite à la décision de la Cour de justice du Guatemala. Des milliers de personnes à travers le monde l’avaient soutenu via la campagne email lancée par les Amis de la Terre International.

La dernière audience de Rubén Herrera a donné lieu à une décision de justice lui accordant la liberté conditionnelle. Les Amis de la Terre International continueront à suivre la situation de près. Les amis et la famille de Rubén Herrera ont remercié les personnes du monde entier qui se sont mobilisées et ont écrit un email aux autorités guatémaltèques pour exiger sa libération.

Rubén Herrera a été arrêté alors qu’il sortait de chez lui, dans le district de Huehuetenango, le 15 mars 2013.

Rubén est un organisateur actif des communautés, et travaille sur de nombreuses campagnes au sujet de la justice climatique et environnementale. Depuis des années, il met en lien les membres des réseaux existants et les organismes engagés dans l’amélioration des conditions de vie.

Les raisons de son arrestation, parmi lesquelles l’incitation au kidnapping, sont bancales, et ont toutes été fermement rejetées par Rubén et son avocat à l’audience du 19 mars. Pourtant, malgré les demandes du Procureur général du Guatemala d’abandonner les poursuites pour manque de preuve, le juge a ordonné la poursuite de l’enquête ainsi qu’une nouvelle audience de Rubén Herrera en mai. Suite à cette première audience, le juge a remis Rubén Herrera en liberté.

Le cas de Rubén est un exemple du cycle alarmant de criminalisation de militants des droits de l’homme et de l’environnement, dans cette région du Guatemala (Barillas, Huehuetenango). La société espagnole Hidralia SA construit un barrage hydroélectrique dans cette région, malgré l’opposition de 90% des membres de la communauté locale et le vote de rejet exprimé en 2007 suite à la consultation sur les projets hydroélectriques et miniers. Les communautés locales ont systématiquement dénoncé les manœuvres que la société réalise depuis des années, comme les répressions politiques, l’intimidation, la manipulation du processus législatif local et national. Rubén s’implique régulièrement dans le combat pour demander le départ d’Hidralia SA de la région.

Des milliers d’euros de don suite au typhon qui a frappé les Philippines