Le blog de Yannick LE MOING

Le blog de Yannick LE MOING


Les Sapeurs-Pompiers, cheville ouvrière de la Sécurité Civile en France (I)

Publié par Yannick Le Moing sur 7 Octobre 2012, 20:37pm

Catégories : #Société et Environnement

Les Sapeurs-Pompiers, cheville ouvrière de la Sécurité Civile en France  (I)

Initialement, la lutte contre les calamités sur une commune était du ressort du Maire, les Sapeurs-Pompiers étaient donc communaux.

La loi de finance de 1898 prévoyait, pour la première fois, une subvention de l'Etat aux communes pour organiser la lutte contre l'incendie; cette dernière devenant un poste de dépense obligatoire en 1913; même si la création d'un centre de secours par commune devenait facultatif.

En 1938, les 36.000 communes de France eurent le choix entre créer leur propre corps communal de sapeurs-pompiers bénévoles ou bien contribuer au financement d'un centre de secours d'une commune voisine, ce qui entraîna une rationalisation des moyens de secours, supervisé par le Préfet du département.

La première génération du plan ORSEC de 1952 imposa une coordination opérationnelle départementale pour les centres de secours qui deviendront, avec la loi du 3 mai 1996 relative aux services d'incendie et de secours, la structure opérationnelle par excellence.

L'article 2 de la loi n°96-369 du 3 mai 1996 relative aux services d'incendie et de secours dispose que " les services d'incendie et de secours sont chargés de la prévention, de la protection et de la lutte contre les incendies. Ils concourent, avec les autres services et professionnels concernés, à la protection et à la lutte contre les autres accidents, sinistres et catastrophes, à l'évolution et à la prévention des risques technologiques ou naturels ainsi qu'aux secours d'urgence ".

Ainsi les sapeurs-pompiers sont aujourd'hui, outre des soldats du feu, du secours à domicile et du secours sur la voie publique, des techniciens de premier rang du risque et de la protection des personnes, des biens et de l'environnement, notion qui englobe la prévention et l'évaluation des risques en matière de Sécurité Civile.

Ce sont les collectivités territoriales qui donnent à la Sécurité Civile l'essentiel de ses moyens à travers les Services Départementaux d'Incendie et de Secours (SDIS):

- moyens matériels avec 9.000 centres de secours, 17.00 véhicules spécialisés

- moyens humains avec 240.000 Sapeurs-Pompiers Volontaires (SVP) environ, hommes et femmes au sens civique développé qui, formés au secours, répondent aux alarmes des SDIS. Ce sont des contractuels de droit public qui perçoivent une indemnité sous forme de vacation horaire ainsi qu'un prestation de retraite lorsqu'ils ont accompli au moins 20 ans de service; 40.000 Sapeurs-Pompiers Professionnels (SPP) environ, qui sont des fonctionnaires territoriaux par dérogation au code général de la fonction publique; 10.000 membres du personnel administratif et technique, également fonctionnaires territoriaux qui assurent le bon fonctionnement des SDIS.

Dans les petites communes rurales, les corps de pompiers sont souvent composés exclusivement de volontaires alors que dans les grandes villes, les corps de sapeurs-pompiers sont en général mixte car ils comprennent des professionnels et des volontaires, ces derniers venant renforcer les corps de Sapeurs-Pompiers en cas d'intervention lourdes ou bien en assurant des gardes le week-end ou le soir au sein des SDIS.

.../...

Extrait du mémoire de Mastère Spécialisé en Gestion des Risques sur les Territoires "Le SIDPC, tête de réseau de la Sécurité Civile" - Yannick LE MOING - janvier 2011.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents