Yannick Le Moing

Yannick Le Moing

Développement durable et Gestion des risques sur les territoires

Les Sapeurs-Pompiers, cheville ouvrière de la Sécurité Civile en France (II)

Le numéro d'urgence "18" attribué par les PTT en 1932 pour l'alerte des Sapeurs-Pompiers doublé par le "112" de nos jours est centralisé dans le Centre de Traitement de l'Alerte (CTA) au sein de chaque Centre Opérationnel Départemental d'Incendie et de Secours (CODIS).

En Ille-et-Vilaine, le CTA-CODIS, situé à Rennes, rue du Moulin de Joué, prend en charge depuis mai 2006 la réception, le traitement et la réorientation éventuelle des appels d'urgence.

Au quotidien, cela nécessite la présence d'un effectif de 5 à 9 opérateurs, 2 chefs de salle et 1 officier CODIS.

800 appels y sont traités en moyenne chaque jour, générant une moyenne de 130 interventions quotidiennes sur le département, soit une intervention toutes les 11 minutes.

A l'année, cela représente près de 47.000 interventions sur l'ensemble du département, un chiffre qui est en constante augmentation d'années en années.

En cas de crise, lorsque la salle opérationnelle se trouve submergée par les appels d'urgence, une salle de débordement permet de doubler la capacité de réception des appels.

Lorsqu'une crise prend de une ampleur particulière, une salle de gestion de crise est activée.

L'officier CODIS de garde se met alors en lien avec le Centre Opérationnel Zonal (COZ) pour gérer l'évènement.

.../...

Extrait du mémoire de Mastère Spécialisé en Gestion des Risques sur les Territoires "Le SIDPC, tête de réseau de la Sécurité Civile" - Yannick LE MOING - janvier 2011.

Les Sapeurs-Pompiers, cheville ouvrière de la Sécurité Civile en France  (II)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article