Yannick Le Moing

Yannick Le Moing

Développement durable et Gestion des risques sur les territoires

Les Sapeurs-Pompiers, cheville ouvrière de la Sécurité Civile en France (III)

Si le Maire ou le Préfet, en tant que Directeur des Opérations de Secours (DOS), commandent aux Sapeurs-Pompiers, le financement des SDIS, lui, est assuré par les Conseils Généraux.

Certains Présidents de Conseil Général souhaiteraient modifier cette règle de fonctionnement en arguant du principe du "qui paye commande", mais, à notre sens, si le principe de dissociation des compétences opérationnelles et de gestion peut paraître, de prime abord, illogique dans un système démocratique, il y a pourtant une logique incontournable, celle de l'histoire, de l'efficacité et de la responsabilité:

le Maire et le Préfet reste les acteurs principaux de la Sécurité Civile !

Outre les Sapeurs-Pompiers professionnels et les Sapeurs-Pompiers volontaires qui dépendent administrativement du SDIS de chaque département, il existe deux corps principaux de Sapeurs-Pompiers militaires qui relèvent du ministère de la défense et qui sont mis à disposition de la DSC - Direction de la Sécurité Civile - au ministère de l'intérieur:

- la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris (BSPP), d'un effectif d'environ 8.000 personnes qui, sont l'autorité du Préfet de police, défend Paris et la petite couronne (les Hauts-de-Seine, le Val-de-Marne et la Seine-Saint-Denis).

- le Bataillon de Marins-Pompiers de Marseille (BMPM), d'un effectif d'environ 2.400 personnes, qui sous l'autorité du Maire de Marseille, défendent la ville, le grand port maritime, l'aéroport de Marseille-Provence-Côte d'Azur et la zone industrielle de l'étang de Berre.

Le génie de l'Armée de Terre dispose également des FORMISC (Formations militaires de la Sécurité Civile) constituées d'un état-major et de trois Unités d'Instructions et d'Intervention de la Sécurité Civile (UIISC) d'une effectif d'environ 1.500 Sapeurs-Sauveteurs basés à Nogent-le-Rotrou (l'UIISC 1), Corté (l'UIISC 2) et Brignolles (l'UIISC 3).

Ces militaires qui n'ont pas le droit de retrait, sont mis, pour emploi, à la disposition du ministère de l'intérieur - Direction de la Défense et de la Sécurité Civile (DSC) et ont pour mission principale d'intervenir, souvent en renfort, face aux risques majeurs de toute nature pour protéger les populations et sauvegarder l'environnement en temps de paix, de crise ou de guerre, tant en France qu'à l'étranger.

.../...

Extrait du mémoire de Mastère Spécialisé en Gestion des Risques sur les Territoires "Le SIDPC, tête de réseau de la Sécurité Civile" - Yannick LE MOING - janvier 2011.

Les Sapeurs-Pompiers, cheville ouvrière de la Sécurité Civile en France  (III)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article