Le blog de Yannick LE MOING

Le blog de Yannick LE MOING


Cousine ODETTE

Publié par Yannick Le Moing - Génération Ecologie sur 25 Août 2014, 16:13pm

Catégories : #Rennes

Intervention de Yannick LE MOING au Conseil Municipal de Rennes le 19 avril 2004 - Demande de dénomination de rue.

Monsieur le Maire, mes chers collègues,

Le 3 mars une grande dame s'en est allée, sans bruit, dans la plus grande discrétion, et pourtant...

"Cousine ODETTE", ce nom évoque pour beaucoup de rennais des souvenirs d'enfance.

Née en 1906, à Dinan, sous le nom de Marguerite BOUEY, elle rejoint Rennes pour suivre des cours de peinture aux Beaux-Arts où elle rencontre son mari Pierre SEVEUR. La vie de femme au foyer ne correspondant pas tout à fait à ce qu'elle souhaite, elle répond, en 1936, à une annonce, concernant un projet d'émission radiophonique pour les enfants.

Et c'est le démarrage d'une carrière qui, aujourd'hui encore, illumine le coeur de beaucoup de Rennais. Elle choisit de se faire appeler "Cousine ODETTE".

Son mari lui écrit alors des histoires et des contes, qu'elle s'empresse de diffuser sur les antennes dés octobre 1936: les aventures de Pob et Poub.

Pour mieux divertir, elle entreprend de former un groupe d'enfants pour chanter. L'émission en direct ne dure qu'une demi-heure. Cousine ODETTE, en grande pionnière, sait déjà que les auditeurs attendent beaucoup de cette boîte magique qu'est le "poste de radio", aussi s'amuse-t-elle à lancer des défis pour retenir l'attention de ces petits auditeurs qui attendent chaque semaine la suite des histoires.

Après une interruption due à la guerre (période pendant laquelle son mari sera prisonnier), les émissions enfantines reprennent.

"C'est nous les enfants de Bretagne qui, pour vous, chaque semaine chantons..."

Cette chanson qui débute l'émission qui se tient en direct tous les jeudis soirs sous les halles des Lices, puis dans les locaux de l'ORTF, annonce un rendez-vous ludique , mais aussi culturel, mêlant musique, chant, textes et même danse.

Au départ composée seulement de quatre fillettes, la troupe de "Cousine ODETTE" s'étoffe rapidement grâce à des concours de chant dans les écoles qui permettent la découverte de futures grandes dames de la chanson, telle Yvette BERNARD en 1946.

Le 23 septembre 1949, la salle du Royal n'est pas assez grande pour accueillir la première audition publique des "Matinées enfantines de Cousine ODETTE" qui deviennent bientôt un rendez-vous "à ne pas manquer". Outre les concours de chant et de déguisement, des spectacles sont montés: Cendrillon, Blanche-Neige, la Belle au Bois Dormant, Alice au Pays des Merveilles...

C'est le démarrage d'une grande aventure qui ne prendra fin qu'avec l'arrivée de la télévision à Rennes, en 1964.

Cousine ODETTE enregistre des émissions avec Francis BLANCHE, Jean NOHAIN, MIREILLE, Roger LANZAC, reçoit dans son émission Tino ROSSI et rencontre au Royal un régisseur qui deviendra par la suite le comique SIM.

Odette SEVEUR sera, ensuite, chargée de la cinémathèque de l'ORTF, tout en continuant à être productrice et animatrice d'émissions radiophoniques. Elle sera ainsi amenée à sillonner la Bretagne, à rechercher des témoignages (sur le commandant CHARCOT, ou les Cap Horniers, sur Mathurin MEHEUST...), rencontrant des artistes, des artisans ou de personnalités. En liaison avec les enseignants, des interviews étaient préparées par les écoliers qui posaient eux-mêmes les questions.

De 1975 à 1978, elle animera et produira une émission consacrée à des chanteurs ou à des formations musicales, assurant ainsi un lien culturel et la promotion de ces artistes. Cette émission, "la musique dans la rue", était diffusée chaque dimanche matin.

Cousine ODETTE fera en outre l'illustration sonore des journaux télévisés, depuis le premier en 1964, jusqu'en 1978.

Cousine ODETTE aura donc été une pionnière du XXème siècle, féministe sans le revendiquer, professeur, éducateur, elle aura ainsi été un catalyseur de talents, suscitant des vocations artistiques chez les uns, transmettant aux autres le goût de l'art et de la culture.

Sa seule ambition était d'apporter de la joie, du rêve et du bonheur.

Et ce, dans une exigence de qualité qui transparaissait pour toutes celles et ceux qui l'ont connue... même ces dernières années, dan son allure impeccable, mais aussi dans sa diction, dans son phrasé et dans sa voix, toujours aussi radiophonique.

Elle est une "voix" que les rennais et les bretons n'oublieront pas.

C'est la raison pour laquelle, je vous demande, Monsieur le Maire, de bien vouloir faire le nécessaire pour que son nom soit attribué à une rue de notre ville.

Je vous en remercie.

Un square avec des jeux pour les enfants, dans le quartier rennais "Alphonse GUERIN", porte depuis 2007 le nom de Odette SAUVEUR

Un square avec des jeux pour les enfants, dans le quartier rennais "Alphonse GUERIN", porte depuis 2007 le nom de Odette SAUVEUR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents