Yannick Le Moing

Yannick Le Moing

Développement durable et Gestion des risques sur les territoires

Le marché du drone civil, une filière qui décolle

Le drone est un aéronef télécommandé, c’est-à-dire sans pilote à bord.Ses usages militaires et civils sont très larges. Le marché est en plein décollage : avec une croissance annuelle de 70%, il pourrait atteindre les 288 millions d’euros en 2015.

Un secteur émergent avec un potentiel énorme

Aujourd’hui seuls une cinquantaine de constructeurs existent en amont, mais on compte déjà près de 600 sociétés qui exploitent, revendent ou distribuent la technologie du drone. Plusieurs start-up commencent à se faire un nom en France, voire à l’international, comme Delta Drone, Fly-n-Sense ou Redbird. Il faut dire que les applications semblent infinies. La capacité du drone à embarquer une charge utile, telle que caméra, capteurs ou instrument de mesure, lui permet de réaliser des missions variées : surveillance, renseignement, cartographie, transport, vidéo… Et si, à l’origine, les drones ont été essentiellement développés en France pour un usage militaire, ils explosent aujourd’hui dans les secteurs civils, de l’agriculture aux ouvrages d’art, en passant par le BTP, la police ou l’industrie.

L’armée, un débouché de choix

La compétence technologique de ces PME du drone civil intéresse l'Armée, qui a pris quelque retard dans son usage des drones. La Défense Nationale est aujourd'hui prête à investir dans les entreprises qui possèdent une technologie fiable en matière de sécurisation des transmissions, d’énergie (autonomie, miniaturisation), de gestion intelligente des données, de capteurs, de lancement et de récupération de drone… Le ministère de la Défense propose notamment un dispositif de financement, nommé Rapid, qui subventionne les PME jusqu'à 80 % de leurs dépenses de R&D pour leurs projets de drones adaptés à une utilisation à la fois civile et militaire. En 2013, la DGA a ainsi consacré 40 millions d'euros au financement de 60 projets présentant un potentiel innovant pour la Défense. L’occasion pour les PME de développer leur activité, voire d’exporter plus facilement en mettant en avant leur prestigieux partenariat avec la DGA.

La filière se structure

Pour garder une longueur d’avance sur ce secteur émergent, qui fait l’objet d’une réglementation spécifique unique depuis 2012, les initiatives se multiplient. Une Fédération professionnelle du drone civil a été créée en 2013 et trois pôles de compétitivité, Astech, Pégase et Aérospace Valley, dédiés à l’industrie aéronautique et spatiale, s’y intéressent. Dernière action en date : les drones civils ont été intégrés dans l’un des 34 plans de la Nouvelle France industrielle. Objectif : faire émerger une filière française leader tant en matériels qu’en services sur le marché mondial.

Le marché du drone civil, une filière qui décolle

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article