Yannick Le Moing

Yannick Le Moing

Développement durable et Gestion des risques sur les territoires

Anne de Bretagne s’invite au château de Goulaine

Du 18 octobre au 2 novembre, le château de Goulaine accueille une exposition temporaire sur Anne de Bretagne, en collaboration avec Alan Simon, le créateur de l’opéra rock éponyme.

Lors des vacances de la Toussaint, petits et grands pourront découvrir ou redécouvrir l’histoire d’Anne de Bretagne.

Une vingtaine de panneaux reproduisant des enluminures et un texte original d’Alan Simon seront exposés. Les planches originales de la BD Anne de Bretagne, signées Jean-Marie Michaud et Etienne Gasche, seront également présentes et en vente. Ce sera aussi l’occasion de découvrir les Battledresses de l’artiste-plasticien breton Emmanuel Chapalain.

Ses chaussons exposés

“Les visiteurs auront aussi un aperçu du spectacle d’Alan Simon, grâce à une exposition des meilleurs clichés pris durant la tournée de 2009 à 2014, et la projection permanente du spectacle Anne de Bretagne tourné au château des Ducs de Bretagne à Nantes”, ajoute Anne Paineau, chargée de la communication au château.

Qui annonce qu’“un trésor sera dévoilé : les chaussons de la duchesse en cours d’expertise”. Et le fameux berligou, le vin de François II, dernier duc de Bretagne et père de la duchesse, pourra être dégusté lors de la visite.

Par ailleurs, les 18 octobre et 1er novembre (date sous réserve) à 20 h 30, deux veillées musicales sont prévues. Accompagné du groupe Dana (harpe celtique et guitare), Alan Simon racontera l’histoire d’Anne de Bretagne. Ces veillées s’achèveront par un verre de l’amitié au coin du feu.

• Pratique ; Visite et exposition au château de Goulaine du 18 octobre au 2 novembre, tous les jours de 14 h à 18 h 30. Tarifs : 9 euros, adulte ; 5,50 euros, de 4 à 16 ans ; 7,50 euros, étudiant. Le 18 octobre et le 1er novembre à 20 h 30, veillées musicales. Tarif : 15 euros. Renseignements au 02 40 54 91 42.

Anne de Bretagne s’invite au château de Goulaine

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article