Route du Rhum : Loïck Peyron est à 1000 miles de l'arrivée

par France 3 Bretagne  -  8 Novembre 2014, 11:35  -  #Divers et variés

Loïck Peyron a entamé sa dernière ligne droite dans cette 10ème Route du Rhum: il lui reste 1000 miles à parcourir (environ 2 jours) avant la Guadeloupe… Yann Guichard dans son sillage, est à plus de 160 milles.

Loïck Peyron, à bord de Banque Populaire VII, est toujours en tête de la Route du Rhum samedi matin, à moins de 1000 milles de l'arrivée à Pointe-à-Pitre et devançant de 160 milles (environ 8h) son adversaire le plus proche, Yann Guichard sur Spindrift 2. L'arrivée du premier bateau de la course, partie le 2 novembre de Saint-Malo, est toujours prévue pour lundi à la mi-journée (heure de Paris). A ce stade, le leader peut tout de même espérer améliorer le temps de référence de la Route du Rhum établi par Lionel Lemonchois en 2006 : 7 jours et 17 heures

Côté Imoca, Gabart et Beyou sont au coude à coude, Le Roux et Roucayrol aussi pour les Multi50
Kito de Pavant en tête pour les Class40
Ils ont dit

C’était magnifique cette nuit. Là, nous sommes dans des grains dans lesquels il n’y a pas de vent : ça ralentit un peu en ce moment. C’est un grand bord bâbord du coup, mais on verra si je ne vais pas empanner une dernière fois avant l’arrivée en Guadeloupe. C’était pas mal en bordure anticyclonique, mais il faut traverser sans se faire engluer dans les grains sans vent. La nuit, c’est à chaque fois un peu plus perturbé je trouve, je ne sais pas pourquoi. J’ai bien dormi, j’ai fait une grosse sieste. Avoir la pleine lune en fond d’écran, c’est génial : j’ai rarement vu une lune aussi belle au lever de nuit, une lune digne de la Guerre des étoiles… »

On a entre 12 et 18 nœuds de vent. C’est dorénavant une grande ligne droite : c’est vraiment super. Mais je pense qu’il y a encore un grand nombre d’empannages à faire avant l’arrivée. Le bateau va bien, le skipper est bien fatigué mais on va bientôt rentrer dans les alizés. Cela remettra du baume au cœur à tout le monde. Hier, j’ai croisé Marc Guillemot, c’était sympa. »

Depuis minuit j’ai récupéré du vent portant, c’est très sympa. Avant, j’étais dans une bulle sans air. J’ai eu pas mal de problèmes techniques dans la semaine, des petits soucis de safran. C’est reparti depuis le début de nuit : c’est bien. J’ai 18 nœuds de vent : c’est parfait. Je glisse très bien depuis minuit. C’est une belle transat pour l’instant. Il n’est pas très loin devant mon collègue italien Andrea Mura, mais il est très Nord et cela ne m’inquiète pas. Je n’ai pas encore mon programme pour la suite : je vais réfléchir à la stratégie. »









Classements à 6h ce samedi matin heure française

dans vos régions

Par Krystell Veillard

Route du Rhum : Loïck Peyron est à 1000 miles de l'arrivée