Faits d’hiver

par ArtSixMic  -  19 Janvier 2016, 07:12  -  #Divers et variés

Faits d’hiver

Le Festival Faits d’hiver avec les Chorégraphes : Héla Fattoumi – Éric Lamoureux – Arthur Perole – Daniel Dobbels – Daniel Léveillé – Nans Martin – Liz Santoro – Pierre Godard – Perrine Valli – Vincent Thomasset – (LA) HORDE – Maxence Rey – Katalin Patkaï – Camille Mutel – Geisha Fontaine – Pierre Cottreau

Poursuivant sa ligne de conduite qui consiste à aller de l’avant, à explorer, défricher, expérimenter les dernières et innovantes formes chorégraphiques, le Festival Faits d’hiver entame pour un mois sa dix-septième édition.
La programmation 2015 prévoit dix représentations dont sept créations, et envahira huit lieux d’Ile de France : Le TARMAC – La scène internationale francophone (Paris 20e), Théâtre de la Cité internationale (Paris 14e), micadanses (Paris 4e), Théâtre de la bastille (Paris 11e), MPAA/Saint-Germain (Paris 6e), CDC Atelier de Paris – Carolyn Carlson (Paris 12e) et Le Générateur (Gentilly 94). De prestigieux chorégraphes présenteront leurs créations : Héla Fattoumi / Éric Lamoureux, Arthur Perole, Daniel Dobbels, Daniel Léveillé, Nans Martin, Liz Santoro /Pierre Godard, Perrine Valli -Vincent Th omasset – (LA) HORDE, Maxence Rey, Katalin Patkaï, Camille Mutel Geisha Fontaine /Pierre Cottreau.
Les faits d’hiver, c’est un festival attendu pour son originalité et ses engagements artistiques qui chaque année ouvrent de nouvelles voies à la danse, et comme l’explique son directeur Christophe Martin : « Oh ! Cette petite flamme qui nous motive et que nous espérons courante, vive, courageuse et avide de conquêtes douces. La petite flamme intérieure, bien sûr, mais aussi celle qui nous est offerte et qui nourrit la première, de ces mille facettes, reflets et chatoiements. La beauté du divers, de la rencontre, de la chance au détour du chemin, d’un programme, d’un geste. Le rendez-vous dansant au monde. Le regard curieux sur les corps en mouvement. Un festival de danse dans Paris et marqué de tant d’étapes, cheminant sur presque un mois, ne se résout que dans l’opportunité de la découverte, l’occurrence heureuse de l’appel. A l’apparente solidité du programme répond le foisonnement des projets artistiques, la disparité des lieux, le moiré des personnalités, l’échelle des maturités. »
De cet ensemble est espéré ce que décrit Michel Serres, l’ensemencement mutuel, l’écho et l’impact. La base de cette édition de Faits d’hiver se construit avec des spectacles dansés par de nombreux interprètes ; par une attention toute particulière au féminin : de Scarlett (Arthur Perole) la muse mystérieuse, aux apparences aisées et faciles clichés déconstruits de Masculines (Fattoumi/Lamoureux), en passant par la soirée qui regroupe la mère (HS de Katalin Patkaï ) et l’amante (Go, go, go… de Camille Mutel), et aussi, la relance et relecture du Sacre du printemps de Daniel Dobbels qui ne peut envisager que l’élue soit sacrifiée (L’autre éveil) ; sur la surprise, enfin, des huit créations attendues. Avec impatience. Suivons la petite flamme qui nous réchauffera encore cet hiver, qui fera des Faits des feux chatoyants. »
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :