La Maison Victor HUGO à La Havane

par Yannick Le Moing  -  24 Janvier 2016, 11:39  -  #Cuba

La Maison Victor HUGO à La Havane

« Cette maison est née en tant qu'institution du système culturel du Bureau de l'Historien, elle fonctionne en permanence pour qu'une bibliothèque de la francophonie et que son espace - créé à cet effet – contribuent au rapprochement entre la France et Cuba »

Eusebio Leal Spengler, Historien de la Ville

La Maison Victor Hugo a été ouverte le 16 mars 2005 par le Bureau de l'Historien de La Havane et l'Association Française Cuba Coopération, en présence de nombreuses personnalités cubaines et étrangères, et de Mme Marie Hugo, arrière petite-fille du grand écrivain français. Dans cette institution on rend hommage de façon permanente à l'auteur des Misérables, qui - bien qu'il ne soit jamais venu à Cuba – a soutenu l'indépendance cubaine dès sa première guerre contre la puissance coloniale espagnole, commencée en 1868.

Son siège, au nº 311 de la rue O’Reilly, entre les rues Habana et Aguiar, est un bâtiment du XIXe siècle qui conserve des éléments néoclassiques externes, bien que l’on puisse apprécier des solutions spatiales et des aspects constructifs de moment antérieurs à l’intérieur, comme les carrelages catalans qui ornent ses murs, datant des XVIIIe et XIXe siècles.

La diffusion des cultures française et cubaine, ainsi que les liens entre elles, est l'objet social de ce centre culturel qui propose diverses actions dans lesquelles interviennent ou participent de nombreux intellectuels et artistes cubains et étrangers. Elle promeut également l'étude et l'apprentissage de la langue française pour les enfants, les adolescents et les adultes, pour lesquels elle compte une bibliothèque francophone ainsi que des salles de classe et des programmes spécialisés. Elle est aussi la scène de multiples activités liées à la francophonie et à la présence française à Cuba et dans le monde. Ces initiatives gagnent en popularité car elles impliquent les membres de la communauté : les enfants des écoles primaires, les adolescents, les adultes et les personnes du troisième âge.

Il faut souligner le soutien et la contribution de l'Association Française Cuba Coopération, spécialement de l'ami Roger Grévoul, dès le projet de réhabilitation de l’immeuble occupé aujourd'hui par la Maison Victor Hugo, dès les moments fondateurs de l'institution, son habilitation et le propre développement du projet culturel. Il y a eu de nombreux moments mémorables dans la vie de la Maison Victor Hugo, dont les festivités inaugurales ont compris des expositions, des conférences, des concerts, des projections de documentaires et de films français, parmi d’autres propositions. L’ouverture d’une salle permanente avec les objets trouvés lors des fouilles archéologiques qui ont précédé la restauration du bâtiment a eu lieu à cette occasion. Quelques mois plus tard, en novembre 2005, coïncidant avec les célébrations pour la fondation de la ville de San Cristóbal de La Habana, la Maison a reçu une pierre d'origine appartenant à la tour nord de la cathédrale de Notre-Dame de Paris.

Plus tard, la remise d'une urne contenant de la terre de Besançon, la ville natale de Victor Hugo, a privilégié ce centre culturel, qui a enrichi son fonds bibliographiques en langue française grâce à d’importants dons d’encyclopédies, de livres d'auteurs classiques, de littérature pour enfants, etc. Ses collections ont gagné, parmi d’autres pièces, le fac-similé de lettres écrites par Victor Hugo lors de son exil en appui à la lutte des Cubains pour leur indépendance, douze dessins de l'écrivain, des gravures sur bois réalisées par Georges Aubert et imprimées par des maîtres de cette technique en 1925, et les originaux de l’hebdomadaire L’Illustation dont les exemplaires couvrent la période de la Guerre Hispano-Cubano-Nord-américaine.

L'exposition de sculptures en bronze ayant le thème de la femme et de la maternité de l'artiste Yvette la Fremondiere : La vie de Victor Hugo à travers des caricatures, reproduisant la vison qu’avaient certains des artistes renommés de l'époque sur le polyvalent intellectuel français, et L’exil de Victor Hugo ; Hauteville House - L'île de Guernesey, une proposition de Gérard Pouchain, un grand spécialiste de la vie et de l’œuvre de l'écrivain, avec des photos d’Olivier Mériel, parmi beaucoup d'autres expositions, composent le catalogue culturel de ce centre.

De même, l'institution a été le siège de plusieurs événements scientifiques comme celui de Néonatologie Cuba-France et celui des Psychiatres du Monde. Une autre recherche présentée ici et qui a beaucoup attiré l’attention a été « La présence française à Cuba », réalisée par le Dr Miguel Barnet, président de la Fondation Fernando Ortiz ; le point de départ pour « Itinéraires par la présence française », une des modalités du programme d’été « Routes et promenades », dans lequel l'institution a participé à plusieurs éditions.

Les Semaines de la Francophonie, célébrées tous les mois de mars dans la ville, apparaissent également parmi les offres culturelles de la Maison qui, lors de cette première décennie d'existence, a accueilli divers galas culturels avec des chansons, des danses et des œuvres théâtrales d'auteurs français et cubains. Les hommages n'ont pas manqué dans ces espaces, rappelant de nombreuses personnalités, dont Wifredo Lam, Alicia Alonso, André Voisin, Claude Nougaro et Jean Ferrat. La remise de prix tels que le Calibán à Eusebio Leal et le Mackandal au cinéaste Rigoberto López, ont eu lieu dans ce site qui a reçu la visite de personnalités cubaines et étrangères dans les domaines les plus variés. Cette longue liste de visiteurs comprend, parmi d'autres, des diplomates, des ministres, des sénateurs, des maires, des membres de l'Association Française Cuba Coopération, des directeurs de musées, des artistes et des intellectuels.

Dans ce bref mémoire il faut aussi mentionner le Prix Maison Victor Hugo, organisé par cette institution avec l'Association Française Cuba Coopération et le Bureau de l'Historien. L'événement qui a gagné beaucoup en qualité lors des deux dernières éditions, a porté à l'institution la vision d’importants de chercheurs et de jeunes spécialistes. C’est l'un des moments plus notables du centre culturel, car il stimule aussi bien la recherche et la production littéraire sur le propre Victor Hugo que la promotion de la culture française et de ses liens avec la notre. Comptant une large participation nationale et un comité d'honneur composé de prestigieuses personnalités de Cuba et de France, le Prix a déjà ouvert la convocation de sa troisième édition, précédée par la publication d'un livre recueillant les essais primés en 2013, présenté récemment durant la Foire du Livre de La Havane.