Piétrasanta officiellement chargé de créer la première Agence Régionale pour la Biodiversité

par YLM  -  14 Mai 2016, 06:50  -  #Société et Environnement

Piétrasanta officiellement chargé de créer la première Agence Régionale pour la Biodiversité

La création de l'Agence Française pour la Biodiversité est en cours. L'actuel président de la Communauté de Communes du Nord du Bassin de Thau, l'écologiste Yves Piétrasanta jouera un rôle majeur dans cette création. Dès 2017, une première agence régionale pour la biodiversité serait créée à Montpellier pour la grande région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Cette première agence régionale aura valeur de test et servira d'exemple aux autres régions de France. Yves Piétrasanta vient d'être officiellement chargé par la Ministre de l'Environnement et du Développement Durable, Ségolène Royal, de la mise en place de cette dernière.

Adopté en première lecture à l’assemblée nationale le 24 mars 2015 et au Sénat le 26 février 2016, le projet de loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages, entend renforcer et renouveler les politiques publiques en faveur de la biodiversité. Afin de faciliter et d’accélérer la mise en œuvre des actions, le projet de loi prévoit la création d’une agence française de la biodiversité.

Cette future agence doit ainsi répondre aux enjeux de protection et de valorisation de la biodiversité terrestre, aquatique et marine en France, que ce soit en métropole ou en outre-mer. Regroupant plusieurs structures nationales (Agence des aires marines protégées, Atelier technique des espaces naturels, Fédération nationale des parcs nationaux, Office national de l’eau et des milieux aquatiques), l’Agence française de la biodiversité va contribuer à la préservation, la gestion et la restauration de la biodiversité, au développement de la connaissance attachée à la biodiversité, à la gestion équilibrée et durable des eaux et enfin à la lutte contre la bio piraterie.

Cet organisme national d’ « appui technique, scientifique et financier » à l’action publique doit permettre la mise en œuvre d’une politique de la biodiversité efficace et coordonnée avec l’ensemble des acteurs de la biodiversité terrestre, aquatique et marine – l’État et ses services déconcentrés, autres établissements publics, collectivités locales et leurs groupements, entreprises privées, associations, etc. Son action se fera dans le cadre de la stratégie nationale de la biodiversité.

En rassemblant les divers services de l'état concernés et mobilisant des financements déjà existants, cette nouvelle structure, permettra d'œuvrer plus efficacement pour la biodiversité sans pénaliser le contribuable. A terme, environ 2000 personnes devraient travailler pour l'Agence Française pour la Biodiversité. L'agence régionale pionnière de la grande région LRMP devrait compter quant à elle près de 150 collaborateurs.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :