Yannick Le Moing

Yannick Le Moing

Développement durable et Gestion des risques sur les territoires

2010, année Henri IV

Montjoie.jpg

 

 Lou Rey Bertrand - le Roi Bertrand

 

Un paysan des environs de Nérac en Gascogne tirait vanité de ce sobriquet et ne se privait guère de se raconter.

Un beau jour qu'il se hâtait sur une laie forestière, il fut rejoint par le grand trot d'un cheval; sans doute celui de l'un des participants à la chasse du roi de Navarre, égaré ou désireux de solitude.

Au loin, les cris, les abois, les cors, s'éteignaient.

Le cavalier arrêta sa monture près du piéton qui reprenait son souffle.

C'était certainement un seigneur, malgré ses habits de chasse sans recherche et un peu râpés: ses bottes étaient du meilleur cuir d'Espagne, et son grand chapeau noir s'ornait d'un fin panache aile de corbeau

- Brave homme, où cours-tu si pressé ?

- C'est que, Messire, je voudrais bien être au chateau pour voir l'arrivée du Roi !

- Ce sera trop tard, je m'y rends. Grimpe en croupe.

Accroche-toi bien à ma ceinture, nous allons piquer un petit galop pour y être à temps.

 

Bertrand, ravi, sauta sur son le cheval qui ne broncha pas, assura son assiette et enfonça son bonnet jusqu'aux oreilles.

Un souci cependant lui restait :

- Mais, Messire, comment reconnaîtrai-je le Roi ?

- C'est bien simple, tu verras, tout le monde ôte son chapeau.

Seul, le Roi reste couvert.

 

Sur ce, le destrier s'envola, ballotant le malheureux Bertrand qui tenait bon.

Arrivée sensationnelle dans la cour.

Tous se découvrirent et saluèrent d'un ample geste.

Alors, le cavalier, se retournant:

- Vois-tu, maintenant, qui est le Roi ?

 

Bertrand, qui n'avait pas encore osé lâcher prise, répliqua avec un grand bon sens :

- Eh, Messire, si ce n'est point vous, c'est que c'est moi !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article