Le blog de Yannick LE MOING

Le blog de Yannick LE MOING


La dernière du rock opéra Anne de Bretagne a duré plus de trois heures, samedi au Zénith de Nantes

Publié par Ouest-France sur 22 Septembre 2014, 16:54pm

Catégories : #Nantes

Il était 0 h 30, dimanche matin, quand se sont éteints les projecteurs du zénith de Nantes. Comme si personne n'avait envie que se referme le grand livre d'Anne de Bretagne, version rock opéra par Alan Simon. L'émotion était palpable.

La soirée fut marquée par des cadeaux, et des surprises d'Alan Simon à son public. Simon Nicol, pilier des Fairport Convention donna le ton en reprenant Castle Rock, l'un des morceaux de la trilogie Excalibur, dont plusieurs extraits constituaient la première partie. Alan Simon avait aussi invité Jacqui MacShee, autre grande voix d'outre Manche.

Puis ce fut Anne de Bretagne, dans une version différente de celle créée en 2009, au château des ducs de Bretagne. A la fois plus enlevée, et plus resserrée, portée par les Fairport Convention, et les autres complices d'Alan Simon comme le fondateur d'Ange, les Tri Yann, Konan Mevel, Laurent Tixier, Pat O'May, James Wood et bien évidemment Cécile Corbel.

Le bagad de Saint-Nazaire a fait deux entrées spectaculaires. Il était sur scène tandis que, dans la salle, la robe d'apparat d'Anne de Bretagne, présentée par Christophe Chauveau (Heritage de France), attirait tous les regards. La soirée s'est terminée sur une salle debout, tandis qu'était interprété le Bro Gozh Ma Zadoù, l'hymne national breton, par Anne Cadorel. On l'aura compris, derrière la duchesse disparue il y a 500 ans, c'était la Bretagne qui était le personnage principal de la soirée.

La dernière du rock opéra Anne de Bretagne a duré plus de trois heures, samedi au Zénith de Nantes
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents